VIDE-DRESSING, LA TENDANCE DE L’ÉTÉ ADOPTÉE PAR 69% DES BELGES !

22 juin 2022 à 13h44

Les beaux jours inspirent les Belges qui en profitent pour vider leur dressing et trier leurs placards ! Plus des deux tiers d’entre eux (69%) sont déjà passés à l’action ou comptent le faire prochainement ! Parmi eux, près des trois quarts ont moins de 35 ans et 70% sont wallons.C’est ce que met en lumière une nouvelle étude, réalisée auprès d’un échantillon de 1001 belges par Opinion Way pour Mondial Relay. 

Si les Belges sont généreux et mettent à profit ce tri estival pour faire plaisir à leurs proches (72%) ou donner à des associations locales (60%), 43% souhaitent également re-vendre l’eurs articles d’occasion, ou acheter de la seconde main - principalement des vêtements, des livres et de la décoration. 

L’enquête révèle que plus de quatre Belges sur dix (43%) ont l’intention d’acheter ou de vendre des articles d’occasion, la vente (34%) étant privilégiée à l’achat (24%). 

Parmi ces adeptes de la seconde main, 72% ont moins de 35 ans. Ils sont principalement (72%) motivés par un aspect financier (faire des économies), mais aussi par la lutte contre la surconsommation (39%), le fait de privilégier la seconde-main plutôt que le neuf (33%) ou encore la réduction des déchets (32%).

Autant d’achats d’occasion en ligne qu’en physique 

La moitié des ventes de seconde main s’effectuerait en points de ventes physiques, tandis que l’autre moitié se pratiquerait en ligne. 

Parmi les points de vente physiques, ce sont les magasins de seconde main ou d’occasion qui sont le plus plébiscités par les acheteurs (34%), suivis par les vide-greniers (26%).

Au sein des sites ou applications d’achats d’occasion, un trio de tête se dessine distinctement : Vinted en première position (69%), suivi par 2ememain (52%) et enfin Facebook Marketplace (47%). 

Des livres, des vêtements et de la déco pour moins de 50€

En moyenne, les Belges achètent deux produits par an et en vendent trois. Les vêtements, les livres et, plus étonnant, la décoration occupent le trio de tête parmi les articles les plus cités, aussi bien à l’achat qu’à la vente. Le budget consacré en moyenne à ces transactions d’économie circulaire resterait en-dessous des 50€ pour la moitié des acheteurs d’occasion (49%) ; 16% comptent y consacrer plus de 50€, tandis qu’un tiers n’a pas prévu de budget précis (35%).

Les relais commerçants, un mode de livraison privilégié

Une fois un article acheté ou vendu, reste à se le procurer ou à le livrer !

Pour cela, les relais commerçants restent un mode d’envoi et de retrait privilégié tant par les acheteurs que par les vendeurs (42% de ces deux cibles utilisent des points relais). 

La livraison à domicile ou au travail arrive quant à elle en seconde position (36%), tandis que la livraison en consignes automatiques est peu envisagée (6%).