« PROFITONS DES BONS MOMENTS, PENSONS À RALENTIR » la nouvelle campagne de l'AWSR

07 avril 2021 à 06h02 - 321 vues

"Profitons des bons moments, pensons à ralentir" la nouvelle campagne de l'AWSR.

Le retour des beaux jours nous apporte d’emblée une certaine bonne humeur communicative, bien salutaire dans ces moments Covid interminables.

C’est le moment d’en profiter, en auto aussi, à l’occasion des vacances et ses petites escapades, ou simplement, au plaisir retrouvé d’une journée à la clarté enfin prolongée.

Avec une vitesse adaptée à la baisse, ce moment sera vraiment de qualité, le risque et le stress à la baisse également, pour plus de sécurité, pour tous, sur les routes.

Car, la vitesse provoque et aggrave les accidents : près de 1 accident mortel sur 3 est principalement dû à la vitesse.

Alors en ces temps où préserver la vie, tout comme prendre un peu de bon temps compte tant, l’Agence wallonne pour la Sécurité routière (AWSR) invite les Wallons à modérer leur vitesse pour pouvoir exploiter pleinement ces bons moments sur les routes.

Avec le retour des beaux jours, certains sont « sur le départ » pour s’évader, pour simplement changer d’air, tandis que d’autres se réjouissent des journées rallongées pour enfin « bouger » après le travail.


Bref, parés à supporter davantage le rythme Covid, et à profiter des bons moments du quotidien, autrement. Nous en avons tous besoin.

En 2020, 70 vies auraient pu être épargnées sur les routes wallonnes1, alors que l’on y dénombre plus de 1000 accidents corporels, tous directement liés à a vitesse.

Et ce, malgré une diminution de 22 % du trafic en cette année particulière.
Ce n’est un secret pour personne, la vitesse est à la fois un facteur déclencheur de l’accident, mais aussi un facteur aggravant.

Face à une vitesse inadaptée, il y a plu à perdre qu’à gagner, et ce, pas seulement pour le conducteur qui est à la manoeuvre, involontairement, les passagers et autres usagers de la route sont mis en danger.

Près de 1 accident mortel sur 3 est principalement dû à la vitesse, et elle intervient dans 10 à 15 % des accidents de la route.

Car plus on roule vite, plus on met du temps ou de la distance à freiner en cas de danger, et plus l’impact a des conséquences. Personne ne se veut tueur, pourtant, un piéton heurté par un
véhicule à 60 km/h n’aura que 20% de chances de survie, et déjà plus de 50%, à 10kmH de moins, soit à 50km/h.

Adapter sa vitesse à la signalisation et à l’environnement, ça en vaut la peine !

Plus on roule vite, plus on gagne du temps, c’est trompeur. En effet, pour un trajet de 100km, comme Liège – Bruxelles, effectué sur autoroute à 130 km/h au lieu de 120, le gain de temps est
inférieur à 1 minute, soit moins de temps qu’une phase de feu rouge. Ça n’en vaut pas la peine !

« Profitons des bons moments. Pensons à ralentir », c’est l’invitation que l’AWSR (l’Agence wallonne pour la Sécurité routière) adressera aux usagers du réseau routier wallon durant tout le mois d‘avril, pour une conduite plus sûre, couplée à de chouettes moments au volant, seuls ou accompagnés.