Les plateformes de streaming et "Nomadland" favoris pour les nominations aux Oscars

15 mars 2021 à 06h12

Les plateformes de streaming et "Nomadland" favoris pour les nominations aux Oscars.

Des films qui ont fait un carton en streaming à la faveur de la pandémie, comme "Mank" et "Les Sept de Chicago", vont se frotter au favori "Nomadland" pour décrocher cette année des nominations aux prestigieux Oscars, dévoilées lundi.

Les cinémas sont restés totalement fermés depuis la mi-mars à Los Angeles en raison des restrictions sanitaires, ce qui a contraint les Oscars à repousser au 25 avril la cérémonie de remise des prix, du jamais vu. Ironie du sort, les salles obscures de LA viennent de recevoir le feu vert pour une réouverture partielle à partir de ce lundi.

La pandémie a aussi totalement bouleversé le calendrier des studios qui ont reporté la sortie de nombreuses grosses productions prévues en 2020, laissant le champ libre à des œuvres très variées pour cette édition des Oscars.

C'est Netflix qui semble le mieux parti pour en profiter. Jusqu'à présent, aucun film produit par une plateforme de vidéo à la demande n'a décroché la récompense phare de l'Oscar du meilleur long-métrage. "Les Sept de Chicago", drame judiciaire d'Aaron Sorkin autour de la répression des manifestations contre la guerre du Vietnam, est un candidat solide cette année.

"Mank", coup de chapeau en noir et blanc de David Fincher à l'âge d'or d'Hollywood, ainsi que "Le Blues de Ma Rainey", devraient aussi rapporter leur lot de nominations au géant du streaming.

Chez les concurrents Amazon Prime, on peut compter sur "One Night in Miami" et "Sound of Metal", mais surtout sur "Borat 2", qui a fait fort aux Golden Globes.

En raison du coronavirus qui a tenu le jury à l'écart des salles de projection et autres événements privés, les quelque 10.000 professionnels votant aux Oscars ont dû visionner les films sur la propre plateforme internet de l'Académie des Oscars.

"On a presque l'habitude du streaming maintenant", a lancé un membre de l'Académie, qui défend traditionnellement l'expérience sur grand écran. "C'est vraiment incroyable ce qui peut se passer en une année. Pas un seul d'entre nous n'est allé dans une salle de cinéma", a-t-il ajouté, sous couvert de l'anonymat.

Encore faudra-t-il aux œuvres des plateformes devancer "Nomadland", déjà sacré aux festivals de Venise et Toronto, et qui vient encore de s'illustrer aux Golden Globes et aux prix de la critique américaine.

Road movie intime et contemplatif, le film de Chloé Zhao est produit par Searchlight, filiale de Disney qui était déjà derrière le succès de "La Forme de l'Eau" et de "Birdman" aux Oscars. Le film prend toute son ampleur sur grand écran et sa campagne de promotion a eu la bonne idée d'inclure des projections privées en drive-in, ce qui pourrait constituer un atout.

"Je pense que +Nomadland+ est de facto le favori du moment", a estimé ce membre de l'Académie, qui prédit aussi une bonne récolte pour le film d'animation "Soul" et pour la comédie "Borat 2", deux œuvres "qui remontent le moral" en une période sombre. "J'ai entendu d'autres membres de l'Académie qui trouvaient que certains films étaient trop sinistres... Ils avaient envie d'un peu d'évasion", a-t-il expliqué.

- Hommage à Chadwick Boseman ? -

Les heureux élus apprendront leur nomination lundi matin de la bouche du couple formé par Priyanka Chopra Jonas et Nick Jonas, lors d'une annonce virtuelle.

La cérémonie des 93e Oscars sera quant à elle diffusée en direct et "en personne" depuis différents lieux, parmi lesquels le Dolby Theatre d'Hollywood qui accueille habituellement cette soirée de gala.

L'organisation dépendra de l'évolution des restrictions sanitaires à Los Angeles et ailleurs aux Etats-Unis, mais la situation s'est bien améliorée.

C'est Steven Soderbergh, réalisateur de "Contagion", qui sera aux manettes d'une cérémonie comptant un nombre record de candidats potentiels (366), en raison de l'assouplissement des critères, lié à la pandémie.

Cette diversité rend les pronostics d'autant plus compliqués. Mais l'expert du magazine Variety Clayton Davis relève que l'actrice bulgare de "Borat 2", Maria Bakalova, "est devenue une chouchoute". Selon lui, Frances McDormand ("Nomadland") et Viola Davis ("Le Blues de Ma Rainey") devraient aussi être sélectionnées, aux côtés de Carey Mulligan pour "Promising Young Woman".

Côté meilleur acteur, le vétéran Anthony Hopkins fera certainement partie des nominations pour "The Father" mais le rôle posthume de Chadwick Boseman en trompettiste maudit dans "Le Blues de Ma Rainey" lui vaudra aussi sans doute une sélection, sinon la fameuse statuette dorée.

"Je pense que ce serait un hommage approprié, à lui et à sa carrière", a jugé le membre de l'Académie des Oscars.

amz-ban/rle/ybl