Gino Bux et Nicolas Gilsoul au départ des 10 manches du Belgian Rally Championship !

04 février 2022 à 05h42

Gino Bux et Nicolas Gilsoul au départ  des 10 manches du Belgian Rally Championship !

Pour une nouvelle, c’en est une ! Ce jeudi soir, Gino Bux et Nicolas Gilsoul ont levé le voile sur un programme de 10 épreuves dans le cadre du Kroon-Oil Belgian Rally Championship 2022, le tout à bord d’une Skoda Fabia Rally2 issue des ateliers de SXM Compétition

Le championnat de Belgique des rallyes a le vent en poupe, ça, plus personne n’en doute ! Alors que le coup d’envoi de la saison 2022 se profile à l’horizon, un nouvel équipage de pointe fait son apparition dans la catégorie reine. Champion de la Stellantis Motorsport Rally Cup Belux en titre, Gino Bux a pu compter sur de solides partenaires pour monter un programme avec une Rally2 de pointe, avec la présence d’un certain Nicolas Gilsoul à ses côtés !

« Cela fait quelques années que je lorgne du côté de ce type de bolide, mais l’aspect financier a souvent constitué un frein, commente Gino Bux. Et puis, mettre tout en œuvre pour un ‘one-shot’ dans un championnat aussi relevé, cela n’avait guère de sens. A l’issue de la saison 2021, et le titre en Stellantis, la donne a changé, l’enthousiasme des partenaires était palpable, et avec mon ami John Wartique, nous sommes allés frapper aux bonnes portes. Le résultat est très séduisant, avec les 10 épreuves du BRC, et je vous avoue que je suis remonté et motivé comme jamais… »

D’autant qu’entre-temps, un certain Nicolas Gilsoul est entré dans la danse… « Avant tout, dans ma situation, le projet de prendre part au championnat de Belgique avec Gino fait sens, commente Nicolas. Ce dont j’avais réellement besoin, c’était un projet de cœur. Tout mettre en œuvre pour démontrer que Gino peut se battre devant, et qu’il mérite de se retrouver dans les meilleures conditions pour laisser parler son talent naturel. Il peut compter sur moi pour le pousser, le conseiller, l’aider, et tout contrôler, comme je l’ai fait par le passé dans d’autres contextes. Je me réjouis. Et ce programme tombe à point nommé… »

C’est donc à bord d’une Skoda Fabia Rally2 de l’équipe SXM Compétition que Bux et Gilsoul tenteront dans un premier temps d’accrocher le train des actuels cadors du championnat de Belgique. « Ce team a également des choses à prouver, à démontrer, reprend Gino. Jourdan Serderidis et Fred Miclotte sont conscients que ce programme constitue aussi une superbe opportunité pour eux. On croit en leurs capacités, et ils ont démontré pouvoir être très performants en WRC2 à Ypres, ou en passant à quelques petits kilomètres d’un titre de champion de Belgique il y a deux ans… »

Quant aux objectifs de la paire Bux-Gilsoul, ils évolueront au fil des épreuves… « Dix rallyes, cela signifie beaucoup de kilomètres pour apprendre, comprendre et passer la vitesse supérieure, analyse Gino. Je vais découvrir l’Haspengouw, je n’ai parcouru que 3 kilomètres au South Belgian Rally l’an dernier, et le TAC Rally m’est inconnu. On va donc se donner le temps de prendre confiance. Vous savez, Adrian Fernémont, Grégoire Munster et Ghislain de Mévius ne sont pas directement arrivés au niveau qui est le leur aujourd’hui. Il leur a fallu du temps. Il en ira de même pour nous, mais sur certaines épreuves, le but sera de réaliser des coups d’éclat… »

Au moment de célébrer leur participation à l’intégralité des manches du Kroon-Oil BRC 2022, Gino Bux et Nicolas Gilsoul tiennent à saluer et remercier l’ensemble des partenaires qui ont décidé de les accompagner dans ce défi, en l’occurrence Fuel-X, Ardenne Rails, Fleetback, ALD, Reco +, Diederickx, Nervia Plastic, SPA Racing, Mazzoni et Gehlen Group. « Avec un merci tout particulier à Steven Spittaels, qui m’a remis le pied à l’étrier, tient à souligner le pilote. Sans lui, je serais sans doute encore en train de regarder les chronos des uns et des autres sur mon téléphone. Tout a été très vite, et c’est à des gens comme lui que je le dois… »

Cap sur le Rally van Haspengouw, qui ouvrira les débats nationaux dans une vingtaine de jours déjà…

Photos libres de droits : Michaël Dautremont